SPF
Image bannière

À SAVOIR

Continuez à lire pour en savoir plus sur ce problème courant chez les nouveau-nés et les bébés et sur la façon de vous débarrasser de l’érythème fessier1.

Conseils pour prévenir l'érythème fessier

La meilleure façon de prévenir l’érythème fessier, c’est de garder la peau sensible de votre bébé propre et sèche.

  • Changez souvent les couches.
  • Rincez les fesses de votre bébé à l’eau tiède lors de chaque changement de couche.
  • Séchez la peau en la tapotant doucement ou laissez-la sécher à l’air libre.
  • Utilisez de l’onguent au besoin2.

Qu’est-ce que l’érythème fessier et quelles en sont les causes?

Les principaux signes d’érythème fessier sont les rougeurs, l’irritation et la sensibilité aux fesses, aux cuisses et aux organes génitaux, ainsi qu’une irritabilité accrue lors du changement de couche1.

L’érythème fessier est souvent causé par une exposition prolongée à des couches humides et sales et par des changements de couches peu fréquents1, mais il peut également se former en raison d’un frottement causé par des couches serrées et d’une irritation causée par de nouveaux produits de soins de la peau ou par des produits existants. Le changement de marque de couches, de lingettes, de détergent et d’autres produits de blanchisserie utilisés pour laver les couches de tissu peut également entraîner des symptômes d’érythème fessier. L’environnement chaud et humide de la peau recouverte d’une couche rend également cette zone sujette aux infections bactériennes et fongiques1.

Il est important de noter que l’érythème fessier peut survenir ou réapparaître malgré les meilleurs efforts du parent ou de l’aidant, alors faites de votre mieux et demandez de l’aide à votre médecin au besoin.

 

Identification des différents types d’érythème fessier

De nombreux parents ne savent pas qu’il existe plusieurs types d’érythème fessier avec des causes et des symptômes différents. Ils comprennent :

    Dermatite de contact avec un agent irritant : causée par le contact de la peau humide avec la couche elle-même, cette forme d’érythème fessier se manifeste par des rougeurs et de l’enflure sur les fesses du bébé et le long des bordures de la couche1.

    Candidose de la couche3 : cette prolifération de levures est principalement due à l’environnement chaud et humide de la couche. Le plus souvent observé dans les plis le long des jambes et autour des testicules et de la vulve, ce type d’érythème fessier peut également entraîner de grosses bosses, des ampoules et des lésions ressemblant à des boutons1.

    Dermatite de contact allergique : un ingrédient ou un produit chimique spécifique dans une couche, une lingette, un produit de soins de la peau ou un détergent peut causer ce type d’érythème fessier. Les facteurs les plus courants sont les parfums et les agents de conservation, mais d’autres allergènes peuvent également causer ce problème1.

    Infections bactériennes : les infections bactériennes comme le staphylocoque et le streptocoque peuvent entraîner cette forme moins courante d’érythème fessier, et elles nécessitent un traitement par crèmes ou onguents antibiotiques. Si vous soupçonnez que votre bébé a ce type d’érythème fessier, il est préférable de consulter un pédiatre ou un dermatologue4.

 

Traitement de l’érythème fessier

Une fois que les symptômes d’érythème fessier sont visibles, vous pouvez prendre plusieurs mesures pour apaiser la peau et favoriser la guérison. Changer fréquemment la couche, laver la peau en contact avec la couche à chaque changement et laisser la peau sécher à l’air libre (si possible) peuvent être de bonnes solutions1. Un onguent pour soulager l’érythème fessier est un moyen efficace de protéger la peau contre toute irritation causée par l’humidité et de créer une barrière contre l’humidité2.

Si l’érythème fessier de votre bébé ne s’améliore pas après quelques jours de traitement à domicile, une visite chez le pédiatre pourrait être de mise. Ce professionnel peut recommander une crème légère à base d’hydrocortisone, une crème antifongique ou un antibiotique oral/topique, selon le type d’érythème fessier1. Surveillez les symptômes inhabituels ou particulièrement graves qui continuent de s’aggraver, en particulier les saignements ou les suintements. Il est également important de consulter un médecin s’il y a une douleur évidente associée aux mictions ou aux défécations, et si les symptômes d’érythème fessier sont accompagnés de fièvre.

Restez informé sur tout ce qui concerne les soins de la peau

Inscrivez-vous pour recevoir des informations sur les nouveaux produits, des routines de soins de la peau, des conseils pratiques et des offres spéciales. *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.
Message
Download Chrome